top of page

Grands formats

Église Saint-Aubin du Louroux-Béconnais (49370)  Maine et Loire, FRANCE

 

Ouvert tous les jours de l'année.

DSC_5195.JPG

"Verso l'Alto" peinture à l'huile - chêne  -  3m x 9m. Église  St Aubin du Louroux-Béconnais (49370) à l'ouest d'Angers.
Je vous invite à faire sa rencontre sur place.

Une commande d'Église unique en son genre

 

C'est en novembre 2022, que l'abbé Kévin-Emmanuel LABBÉ, vicaire de la paroisse Saint-René en Segréen, me donne rdv pour me faire part d'un projet unique : Une peinture autour de la Vie du Bienheureux Noël Pinot pour l'église Saint-Aubin du Louroux-Béconnais.

....

Venez découvrir ce tableau, inédit pour notre époque !

Un témoignage de foi du XXIème siècle pour faire le lien entre un message d’hier et d’aujourd’hui, pour demain. C’est le même depuis plus de 2000 ans :

 

"Aime car tu es Aimé."

Porte de l’ESPÉRANCE :

« J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu, vers Dieu qui réjouit ma jeunesse. »

Ps42

Mandorle ( amande en italien) C’est la porte de la Vie, de la CHARITÉ qui est l’AMOUR :

« Mon Seigneur,Toi, Tu le sais. »

 

Apocalypse 7, 14

Porte de la FOI :

« Ne crains pas, je t’a appelé par ton nom, tu as du prix à mes yeux

et je t’aime. »

Isaïe 43, 1-4

"Verso l'Alto"

 

est une peinture à l'huile sur parquet chêne de 2cm d'épaisseur en 3m x 9m. Elle est présente dans l'église St Aubin du Louroux-Béconnais (49370) à l'ouest d'Angers. Cette église fut celle dans laquelle le Bienheureux Noël Pinot, prêtre et martyre de la Révolution française, était curé entre 1789 et 1794.

Rien ne vaut de la voir en vrai et de faire la rencontre du Bienheureux Noël Pinot.

Vous y trouverez ce tableau réalisé autour de la vie du Bienheureux Noël Pinot, prêtre et martyr de la Révolution Française. Né rue Bressigny à Angers, mort guillotiné place du Ralliement à Angers, à 15h le 21 février 1794, à l’emplacement même de l’une des trois églises rasées : St Pierre.


Ce que l’on retient de lui, lorsque le couperet tombe, c’est sa grande paix et tout le temps incalculable qu’il a donné aux « incurables », hospice accueillant 120 personnes en fin de vie.

Il a pris soin de l’être,

il a pris soin de l’âme…

Un seul mot d’ordre, lorsque la Révolution gronde : «  Gardez les yeux fixés sur le Christ ! » dira-t-il.


N’est-ce pas l’essentiel ? En tous les cas, c’était son EssenCiel.

 

Où en suis-je, moi, sur ce chemin vers l’Amour ?

Comment parler du Bienheureux Noël Pinot sans parler des 99 martyrs d’Anjou reconnus, morts pour leur foi ? Vous les trouverez, inscrits sur le tableau car le martyre est une réalité encore aujourd’hui… Des familles retrouvent des noms de leurs aïeux et ça, c’est beau.

Osez la vraie rencontre en allant in situ, c’est ouvert tous les jours .

bottom of page